Trame Verte et Bleue

La 1ère newsletter vient de paraître !

[ détails ]


» voir la liste des actualités «
Identifiant:
Mot de passe:

» se connecter 




86, B Place de la république
67560 ROSHEIM

Tél : 03.88.50.47.16

Pour nous envoyer un message, cliquez ici.

PORTES BONHEUR, LE CHEMIN DES CARRIERES

 Reconversion de l'ancienne voie ferrée reliant Rosheim à Saint-Nabor

 I.    LE CONTEXTE

L’ancienne voie ferrée reliant Rosheim à Saint-Nabor a marqué l’histoire ferroviaire du territoire intercommunal. Voici quelques dates clés relatives à son historique :

Propriété de la Communauté de Communes des Portes de Rosheim (anciennement Département du Bas-Rhin), le tracé de l’ancienne voie ferrée offre de par l’attrait des espaces qu’elle traverse, des potentialités importantes en matière de tourisme.

II. PORTES BONHEUR, UN PROJET AUX MULTIPLES FACETTES :

1.    Les objectifs poursuivis
portes bonheurLa Communauté de Communes des Portes de Rosheim (CCPR) porte le projet de reconversion de l’ancienne voie ferrée reliant Rosheim à Saint-Nabor en voie verte, intitulée « Portes Bonheur, le chemin des carrières ». Cette ancienne voie ferrée, longue de 11 km, a marqué l’histoire ferroviaire du territoire et offre, de par son tracé et l’attrait des territoires qu’elle traverse, des potentialités importantes en matière de tourisme et de valorisation du patrimoine local. Ouverte au public depuis le 1er juillet 2019, cette voie verte concourt également :  

La voie verte apporte une réponse concrète aux attentes de la population en offrant un maillage structurant en termes de circulations douces. Elle permet notamment aux élèves du collège de Rosheim de s’y rendre en vélo, à trottinette ou à rollers.

Le projet de reconversion de l’ancienne voie ferrée Rosheim/St-Nabor en voie verte a reçu le soutien de la Région Grand Est, de la DREAL et de l’Agence de l’Eau Rhin Meuse dans le cadre de l’Appel à Manifestation (AMI) Trame Verte et Bleue (TVB). Concrètement, ce sont plus de 20 actions qui sont menées afin de  préserver la biodiversité et d’assurer les conditions de maintien à long terme des espèces animales et végétales  ainsi que leur survie face aux changements climatiques: réalisation de supports pédagogiques le long de la voie (paysages, zones humides, rivières …), organisation de visites guidées pour les écoles et le grand public, installation de nichoirs et d’hôtels à insectes, plantation de vergers, étude complétant les inventaires faune/flore réalisés…

L’idée est en effet que soit développées, au fil du temps, des manifestations sur et autour de ce nouveau support de déambulation. Il pourra s’agir d’évènements sportifs, culturels et de loisirs.

2.    Un projet novateur
Le projet intitulé « Portes Bonheur, le Chemin des carrières» est un projet original et complet. Il participe aussi bien à la valorisation touristique du territoire, qu’au développement des circulations douces et à la préservation de l’environnement via la création d’une Trame Verte et Bleue.

Les 11 km de voie sont ponctués d’éléments insolites permettant de mettre en valeur les paysages et le patrimoine alentours. L’architecte norvégien Reuilf Ramstad a conçu 3 œuvres architecturales pour donner à voir autrement ce qui se trouve sous les yeux des promeneurs des Portes Bonheur. Ces œuvres, en acier corten, rappellent les réalisations de l’architecte sur l’une des routes touristiques de Norvège, où des centaines de milliers de visiteurs viennent chaque année et rappellent également les rails de l’ancienne voie ferrée.

Des panneaux d’interprétation du patrimoine historique et naturel jalonneront les 11 km de la voie verte. Sur le plan historique, les sites emblématiques du territoire seront mis en lumière. Sur le plan environnemental, les usagers seront, entre autres, invités à poser leur regard de manière consciente sur ce qui les entoure afin de mieux percevoir et comprendre les enjeux écologiques liés à la trame verte et bleue.

D’apprécier de magnifiques paysages avec des vues sur le Mont Sainte Odile, les châteaux d’Ottrott, etc. pour découvrir ou redécouvrir un concentré d’Alsace en toute saison…  
Pour s’inscrire dans le mode « slowlife » et parcourir à pied ou à vélo, un territoire aux multiples facettes.

3.   Un projet lié au développement durable

Le projet de reconversion de l’ancienne voie ferrée Rosheim/St-Nabor en voie verte a reçu le soutien de la Région Grand Est, de la DREAL et de l’Agence de l’Eau Rhin Meuse dans le cadre de l’AMI Trame Verte et Bleue.
Il en a résulté un projet participatif, associant et les élus et la population, mais aussi les associations et les écoles du territoire. En effet, de nombreuses actions de sensibilisation se sont déroulées dans ce cadre :
-    Actions de sensibilisation dans les 9 écoles primaires de la Communauté de Communes ainsi qu’au collège de Rosheim ;
-    Des réunions publiques auprès des forces vives et des riverains de la future voie verte
-    Des visites guidées « écotouristiques » organisées en lien avec l’Office de Tourisme Intercommunal du Mont Sainte-Odile.
-    Des panneaux d’interprétation sensibilisant aux enjeux de la trame verte et de la trame bleue
Par ailleurs, de nombreux aménagements favorables à la biodiversité ont été réalisés le long du parcours : mares, aménagements favorables à la ponte des grenouilles, pierriers, andains, nichoirs, hôtels à insectes, …

parcoursLa création de la voie verte apporte une réponse concrète aux attentes des touristes et de la population en offrant un maillage structurant en termes de circulations douces avec ce nouveau tronçon cyclable permettant de se rendre de Rosheim à Saint-Nabor (11 km) :

  • La voie verte « Portes Bonheur » offre la possibilité de se rendre au pied du Mont Sainte-Odile, depuis la gare TER de Rosheim (jonction sécurisée depuis la gare jusqu’au complexe sportif de Rosheim, départ de la voie verte). Elle permet également de relier Strasbourg à vélo en empruntant la piste cyclable : Rosheim/Griesheim/ Innenheim / Strasbourg ou : Rosheim/Molsheim/ Strasbourg .
  • Elle est en jonction directe avec la Veloroute du vignoble / l’Eurovelo 5.
  • Elle permet notamment aux collégiens de Boersch, Rosheim, Ottrott et Saint-Nabor de se rendre quotidiennement au collège de Rosheim et d’Obernai à vélo, dans un espace sécurisé. Elle permet également aux habitants du territoire de se rendre sur leur lieu de travail à vélo (si leur lieu de travail se situe sur l’une des 6 communes traversées ou si d’autres itinéraires permettent de le relier : ex : St-Nabor >> Molsheim ) réduisant ainsi leurs déplacements en véhicules motorisés. Elle offre un nouvel itinéraire entièrement sécurisé pour les cyclotouristes, équipé de « points de réparation » et d’espaces de repos le long du parcours.
  • la création d’une jonction avec le territoire de la Communauté de Communes du Pays de Sainte-Odile (CCPSO) via la création de la piste Boersch-Obernai ; par ailleurs, la CCPSO prévoit de créer en 2020, une jonction cyclable vers la voie verte par Bernardswiller.


Ce projet participe donc à :

 
 Pour retrouver toute l'actualité des Portes Bonheur : http://portes.mso-tourisme.com/
 
 
Nous contacter  -   Plan du site  -   Mentions légales  -   R&eacuite;alisation : HDR